une nuit en forêt
Non classé

Nuit insolite : j’ai dormi une nuit dans les arbres.

Quand on m’a proposé une nuit en hamac dans la forêt.

J’étais un peu surprise de l’invitation d’un couple d’ami à venir dormir une nuit en forêt dans des hamacs, activité qu’ils adorent.
J’étais super nerveuse à cette idée, mon chéri ayant accepté sans même me regarder.
Mais après tout comme il me l’a rappeler, j’ai envie de faire des nuits insolite. Alors même si je pensais plus à une nuit dans une bulle, ou dans une cabane, un hamac dans la forêt sa reste insolite.

Je suis ce qu’on appelle une flippette, j’ai peur du vide et j’ai un peu peur du noir…

Après un peu de route, nous arrivons dans cette petite forêt avec notre bazar emmené pour la nuit. Nous n’avions que des duvets, nos oreillers, quelques bières et de l’anti moustique.

On rigole pas avec le saucisson !

Nos amis avaient emmenés tout le nécessaire, y compris le saucissons .
Nous étions 3 couples, pour dormir dans les hamacs mais aussi profiter de la soirée et de grimper en haut d’un sapin .

La montée du sapin

Après que la corde fût installé, on rigole pas avec la sécurité, on pouvait grimper en haut d’un arbre, à la tombée de la nuit.
J’ai quand même voulu essayé, j’ai certes un peu peur du vide, mais l’été dernier j’ai fais une via ferrata en Corse ( non sans mal) . J’ai donc fais environ 3m sur l’arbre, je n’ai pas atteint les premières branches. Je ne suis donc pas monté en haut de l’arbre mais apparemment s’était très beau là haut. (Je n’ai donc forcément aucune photo)

Après tout ça et une fois avoir suffisamment de braise pour faire cuire les saucisses, ont a pu profiter du repas. La prochaine fois que je fais un truc comme ça je prend une chaise, parce que la branche pour pas s’asseoir par terre au bout d’un moment ça fait mal aux fesses, et par terre les bogue de châtaigne aussi.

La nuit dans le hamac

Au final se qui me faisait un peu flippé est arrivé, j’avais peur de ne pas dormir, de tomber ou de complètement paniquer.

hamac dans les arbres

Avec mon hamac, qui ressemble plus a une toile solide, attacher à 4 points (des arbres) à un peu plus d’un mètre du sol. Nous sommes assez proche les uns des autres, en fonction de l’emplacement des arbres.
Après qu’on m’ai hissé sur mon hamac, plongé dans mon sac de couchage. Après quelques minutes je me suis endormie. Même si j’ai été réveillée plusieurs fois dans la nuit et notamment quand le jour s’est levé. Je suis team réveillé si il y a trop de lumière.
Même si la nuit n’a pas été ma meilleure nuit, j’ai quand même adoré le réveil tranquille au milieu des arbres.

la nuit dans un hamac
Mon réveil dans le hamac
vue au réveil
La vue au réveil

Au final je suis prête à retenter l’expérience, maintenant que je n’ai plus d’appréhension et que j’ai retenue 2-3 trucs.

Pour la prochaine, j’emmène une chaise de camping et un jogging beaucoup plus épais et je me vaporise d’anti moustique vraiment partout.

Parce que mon principal soucis fût les piqures de moustiques, qui ont vraiment enflée dans la journée. J’avais un legging et ils sont un peu trop passé à travers.
En bref je vous conseille, dans les deux-sèvres où j’ai pu en profiter dans la forêt de l’Hermitain sinon renseignez vous pas loin de chez vous.

Passionnée de séries, de musique et de tellement de choses, ce blog est mon univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *